Jeune Création: 3 courts métrages polonais

The Polish National Film, Television and Theatre School of Lódz, l’une des écoles de cinéma les plus prestigieuses au monde, a présenté lors de la 30e édition du FIPA une sélection de courts métrages d’étudiants fraichement diplômés.

La sélection de ces films touche de près à la cellule familiale, à ses crispations et lots de réconfort. On est transportés dans l’intimité de familles polonaises, dans leur quotidien, crises et découvertes.

Dokument, de Podolec Marcin, est un film d’animation dressant le portrait d’un père esseulé après le départ de son fils. Le réalisateur ausculte les soubresauts de sa mémoire en mêlant des photographies à des bribes de souvenirs jaillissant de manière impromptue. L’humour et la nostalgie infusent un dessin épuré, tout en clair obscur. Ce flot de souvenirs, inspirés de l’histoire personnelle du réalisateur, nous a particulièrement touchées par sa poésie.

Vient ensuite Nauka, un film documentaire beaucoup plus léger, au sujet de l’apprentissage laborieux d’un poème par une classe de jeunes enfants. Buchwald Emi filme avec amusement et affection la gestuelle enfantine à l’école comme à la maison. Les images évoquent la série de photographies de Robert Doisneau qui se focalise sur l’esprit dissipé des jeunes élèves coincés entre les murs de la salle de classe. L’exercice d’apprentissage du poème donne lieu à une série de questions existentielles sur l’infinité de l’univers et la place de l’homme. Les intérieurs feutrés, aux couleurs pastel, sont filmés tels des cocons grâce à un fish eye qui tourne autour des personnages. Une technique surprenante et originale pour un court-métrage de documentaire. Ce mouvement rotatif évoque aussi celui de la planète, sujet principal du poème appris par les enfants. Les spectateurs étaient conquis et nous aussi.

Adaptacja est le film le plus sombre et tourmenté de la sélection. « La tragédie est, à mes yeux, le meilleur moyen de raconter une histoire », a confié le réalisateur, Kruhlik Bartosz, à la fin de la projection. Le film met en scène une famille ravagée par un événement tragique révélé au détour d’explosions de violence et de larmes. Le deuil et le sentiment d’étouffement sont au coeur de ces scènes de huis clos. Un thriller intimiste efficace qui continue de nous hanter après la projection.

Il y a dans Dokument et dans Adaptacja un tâtonnement autour de la redécouverte du lien entre parents-enfants à la suite d’un vide traumatique. Nauka célèbre la beauté du quotidien partagé entre les parents et leurs enfants et leur enrichissement mutuel. Autant de courts métrages qui présagent une carrière prometteuse pour leurs réalisateurs.

M-L. Nguyen et S. Langlois