Another day of Life : La guerre dans tous ses éclats

Film d’animation documentaire, Another day of life retrace le périple du reporter polonais Ryszard Kapuscinski en Angola, lors de la sanglante guerre civile qui éclate en 1975. Colonie portugaise pendant de nombreuses années, l’Angola devient le dernier pays africain à retrouver son indépendance en 1975, lorsqu’une violente guerre civile éclate entre deux mouvements soutenus respectivement par les blocs soviétique et américain. L’Angola devient alors un théâtre meurtrier de la guerre froide.

Alors que les colons s’enfuient dans la précipitation, Ricardo, seul reporter sur le terrain, décide de couvrir la genèse de cette guerre. Il n’hésite pas à pénétrer les zones de conflit les plus dangereuses ni à s’immerger complètement dans le Confusão. Le Confusão, c’est le chaos qui règne en maître sur l’Angola, celui qui fait danser jusqu’au petit matin, celui qui perd les repères et inonde tout le film de son aura. C’est en alternant brillamment entre images d’archives, animation et entretiens, que ce film résolument hybride retrace le périple de Kapuscinski, ponctué de rencontres fortes avec des héros de cette guerre aujourd’hui oubliés.

Dans la veine de Valse avec Bachir, Another Day of Life témoigne en couleurs d’une tragédie trop peu connue. L’usage de l’animation, prédominant dans le film, permet de représenter des faits peu documentés mais c’est aussi la possibilité d’une immersion totale aux côtés du reporter. Mêlant rêve et réalité, parfois aux limites du surréalisme, le dessin parvient à restituer une violence autrement difficilement soutenable.

Another Day of Life est un film humain avant d’être politique, c’est une ode à l’engagement, à la vie mais aussi au journalisme. Plus qu’un simple passeur, Kapuscinski se plonge à corps perdu dans le conflit, il n’hésite pas à s’impliquer pleinement dans ses réalités les plus brutales et à mettre des mots sur l’indicible. Tous, soldats, journalistes, femmes ou hommes, implorent aux portes de la mort d’être photographiés, afin de laisser une double trace : celle de leur passage sur terre et de l’importance de leur combat.

En livrant ce film, les réalisateurs attestent que le documentaire, plus que tous les autres genres, se magnifie dans l’hybride et l’expérimental. Après une sélection hors-compétition à Cannes, le film sort en salles le jour même de sa projection au Fipa Doc. Espérons que ce singulier récit soit à la hauteur de son ambition et de sa remarquable qualité : une réussite.

Jeszcze dzień życia (Another Day of Life) de Raúl de la Fuente et Damian Nenow

Pologne, Espagne, Belgique (2018)

Noëlle Levenez, Tcheng-mei Oun & Etienne Moreau