Aux JCC de Tunis, à la découverte d’un autre cinéma

Cette année, pour la première fois et à l’occasion du cinquantième anniversaire des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC), Ina Sup est représentée par ses étudiants.

Nous sommes donc sept envoyés spéciaux du Master 2 de production audiovisuelle à découvrir Tunis, et à profiter de la douceur de vivre tunisienne.

Au programme de ce séjour, des rencontres, des projections, mais surtout de la découverte, celui d’un autre horizon, le cinéma tunisien, maghrébin et africain.

Des rencontres, avec ceux qui font ou feront ce cinéma, que ce soit les grands réalisateurs tunisiens Nouri Bouzid, Nacer Khémir ou Kaouther Ben Hania et mauritanien Abderrahmane Sissako, le producteur Imed Marzouk ou les étudiants de l’École des Arts et du Cinéma.

Des projections de films qui démontrent la vitalité du cinéma tunisien d’aujourd’hui et la qualité du cinéma d’hier : les lauréats des éditions précédentes sont en effet programmés à l’occasion de cette édition anniversaire. Soit une occasion rêvée d’embrasser ce cinéma trop peu diffusé en Europe et que nous mettrons en lumière dans nos prochains articles.

De la découverte, enfin, celle d’une ville et d’un pays, d’une culture et d’un art de vivre. Et c’est un grand plaisir de voir ces salles pleines d’un jeune public enthousiaste, de profiter de la douceur du soleil, du poisson grillé, bref, de la somme des petites choses qui rendent ce festival et ce séjour atypique et inoubliable.