Archives de catégorie : SUNNY SIDE

[Sunny Side] France Télévision à l’heure de la Réforme de l’audiovisuelle.

C’est un Yves Jeannot guilleret qui introduit cette conférence très attendue par les producteurs de documentaires. Ce line-up de France Télévision se déroule dans un contexte de grands débats intenses sur l’avenir de l’audiovisuel public. La fameuse grande réforme est dans toutes les têtes et quelques éléments de réponse ont pu être apporté.

Delphine Ernotte, présidente du groupe France Télévisions en personne, est venue présenter la nouvelle politique de documentaires de France Télévision. Ainsi, le groupe se tourne désormais vers les nouveaux médias, de nouveaux formats et de nouveaux usages. Une opportunité, selon elle, de s’affranchir des contraintes du linéaire, d’innover et de toucher les personnes qui ne regardent pas la télévision traditionnelle. La présidente a appelé à faire cette révolution « ensemble » en s’adressant à la foule de producteurs présent dans la salle. Elle a voulu les rassurer en promettant que le budget à la création était « sanctuarisé ».

Continuer la lecture de [Sunny Side] France Télévision à l’heure de la Réforme de l’audiovisuelle.

[Sunny Side] Produire en Région

Ce mercredi 27 juin Olivier Montels directeur délégué de France 3, en charge du réseau régional de la chaîne et Patrice Shumacher directeurs des antennes et des programmes régionaux présentaient aux nombreux producteurs ancrées localement ou parisien la politique en matière de production prise par la chaîne.

Tout d’abord Olivier Montel a tenu à souligner la vitalité actuelle du documentaire régional. Sous toutes ses formes, à la fois avec France 3 mais aussi les chaînes locales privées, acteur essentiel du documentaire de création. Les Étoiles de la Scam ont souligné la qualité, l’exigence et la vitalité de cette production à petit budget. Une évolution importante pour ce type de production gagnant ses lettres de noblesse, malgré une exposition pour tous les publics peu importante. Sur les documentaires, France 3 Régions en produit près de 200-240 films par ans. Un chiffre imposant même si les projets sont peu financés et surtout en apport industriel.

L’appétit des producteurs présent dans la salle se faisait gros à l’heure de la « régionalisation » promise par la réforme du service public en cours. L’idée est de laisser plus de place sur la chaîne aux programmes locaux, ancrés dans son territoire. Raconter la France, car ces producteurs sont « mieux placer pour raconter la France d’aujourd’hui » celle des « 80% qui ne vivent pas à Paris ». Pourtant peu de réponse précise ont pu être apporté, faute d’une enveloppe budgétaire précise malgré l’exposition de quelques idées.

Continuer la lecture de [Sunny Side] Produire en Région

Un samouraï au Vatican : une coproduction internationale à l’honneur

Pour sa 29ème édition, le Sunny Side of the Doc met une fois de plus la coproduction internationale à l’honneur.

Cette première journée de festival se cloture en effet par la projection du documentaire franco-nippon-mexicain, « Un Samouraï au Vatican ».

Réalisé par Stéphane Bégoin, le film de 52’ retrace l’histoire presque inconnue d’Hasekura Tsunemaga.

Entre 1613 et 1620, ce samouraï et son compagnon de voyage, le moine Luis Sotelo, parcoururent continents et océans afin de négocier avec le roi d’Espagne l’ouverture d’une route commerciale.
Commandée par un puissant Shogun du pays, cette Mission Keicho  devait créer un chemin concurrent à celui de la Route des Indes.
Au cours de ce long voyage, Hasekura Tsunemage fût l’un des premiers samouraïs à se convertir au catholicisme, ce qui ne fut pas sans conséquences sur l’histoire de son pays …
Continuer la lecture de Un samouraï au Vatican : une coproduction internationale à l’honneur

De l’art de modérer un panel

Le festival du Sunny Side of the Docs est l’occasion pour de nombreux professionnels de rencontrer de futurs partenaires, d’assister à des conférences, à des sessions de pitchs… Au milieu de tout ce petit monde, un personnage a tendance à être un petit peu oublié, le modérateur.

Suivant les panels ou les pitchs, il est chargé d’animer la conversation, de relancer le débat, d’interroger les éventuels acheteurs des projets pitchés… Souvent spécialiste du sujet, son rôle est essentiel. Mais surtout n’allez pas dire que tous les modérateurs se ressemblent, vous risqueriez de les mettre en colère! Chacun a son style bien particulier.  Il y a les discrets, les effusifs. Les sérieux, les un peu moins. Ceux qui blaguent avec le public. Ceux qui ont tendance à laisser complètement la main aux membres du panel et ceux qui ne dévient pas d’un pouce la trajectoire imaginée pour la conférence etc.

Un des exercices du modérateur que je préfère regarder se déroule pendant les sessions de pitch. Quand le moment est venu pour les distributeurs d’offrir leurs commentaires sur le pitch qu’ils viennent d’entendre, notre héros oublié se met à accomplir une performance tout à fait extraordinaire. Les questions ou les commentaires se faisant attendre, le modérateur doit alors alpaguer les différents diffuseurs dans la salle. Le moment peut être alors ou très gênant ou très drôle (parfois les deux). Imaginez un instant le modérateur essayant de tirer les vers du nez aux diffuseurs afin qu’ils expliquent sur le programme correspond ou non à leurs cases. Imaginez maintenant un diffuseur qui n’a aucune idée (ou envie) de quoi répondre et qui se voit interpeler et  ainsi projeter sur le devant de la scène. Les réponses produites sont certes le plus souvent constructives. Mais on n’échappe pas à la réponse monosyllabique d’un diffuseur pour le moins peu enthousiaste.

Enfin, il arrive qu’un modérateur sorte du lot, un de ceux qui marquera une génération entière de producteurs, diffuseurs, acheteurs, réalisateurs etc. invités à modérer un panel ou une session de pitchs. J’ai donc décidé de conclure cet article en rendant hommage à tous les modérateurs éphémères mais talentueux de ce festival et de décerner le Sunny Globe du meilleur modérateur à John Farren qui a su, accompagné par Anett Sager, animer à merveille la Pitch Session : Eurovision Science.

Félicitations, M. Farren!

 

PITCH SESSION – SUNNY SIDE (Global Issues and Digital Creation)

Voici donc deux jours que nous, étudiants de l’Ina, nous sommes arrivés à la Rochelle. Ce fut l’occasion pour nous de voir une multitude de choses, cela nous a permis de rencontrer différentes personnes mais également d’autres formations comme la Filmakademie.

 

Hier pour ma part, j’ai décidé d’aller voir comment se déroule une Pitch Session. Je suis donc allé voir les pitch « Digital Creation » et les « Global Issues ».

Dans les deux cas, j’ai pu remarquer la qualité des projets présentés, mais si je devais retenir deux projets, pour la qualité intrinsèque du projet, premièrement mais également pour la présentation réussie, dans un second temps, ce serait :

Pour la pitch session « Digital Creation »: Anokua,The Guardians Of Balance, produit par Small Bang (Pierre Cattan, et présenté hier avec une des auteurs Gaitena Valbuena. Si vous ne connaissez pas le projet, c’est à la page 40 du guide « Projects & Programmes » du Sunny Side. C’est un projet plein d’humanité où nous partirons à la rencontre d’une nouvelle culture qui est très attachée à une vision alternative du temps et de l’espace. Ce projet se déclinera sous plusieurs formats dont la réalité virtuelle, point fort cette année du Sunny Side.

Pour la seconde Pitch Session, ce sera pour moi sans aucun doute Inside my box, produit par Yuzu Productions (Christian Popp). Merci à ce projet qui a vraiment ensoleillé ma journée hier, car c’est également un projet plein d’humanité. L’histoire d’une amitié sur 12 ans où deux protagonistes (Ale & Casey) partent à la rencontre des personnes qui vivent sur les différents lieux où se sont passées les plus importants combats de la décennie. Un beau projet que je vous encourage donc également à découvrir. (Page 44 du guide).

Maintenant il est temps de continuer ce très beau marché et donc rendez-vous ce matin à la Pitch Session « Arts & Culture ».

 

Bonne journée !

 

Fabien Stephan

Rattrapage : La présentation de France Télévisions au Sunny Side

Mardi 23 juin avait lieu au Sunny Side la présentation du line-up de France Télévisions, où intervenaient les responsables des unités documentaires de chaque chaîne du groupe. L’heure était aussi bien au bilan qu’à l’annonce des projets à venir, dans un climat un peu particulier, celui du renouvellement de la présidence de France Télévisions. Pourtant, pas d’allusions – ou presque – à cet évènement. Car la véritable star de la présentation était pour le coup le documentaire, sous toutes ses formes, ses écritures, ses thèmes, ses auteurs et ses producteurs. Bruno Patino, directeur général délégué aux programmes et aux antennes, a ainsi, en cette occasion, rappelé la place cruciale, à la télévision de service public, de « cette matière noble, riche, évolutive, protéiforme qu’est le documentaire ». Chaque responsable d’unité a ensuite réaffirmé ou précisé les lignes de force de chaque chaîne dans le domaine, mettant en exergue la complémentarité des identités et des cases, toujours dans ce souci de diversité cher au service public.

Continuer la lecture de Rattrapage : La présentation de France Télévisions au Sunny Side

The Discovery of the German Transmedia Scene: Things Are Changing

As an opening for this workshop, Frédéric Dubois declared that “Germany is less of a production than a sales location, but things have been changing since the last two or three years”.

The three speakers (Frédéric Dubois, Mathilde Benignus and Thorsten Unger) orientated the discussion around two genres: interactive documentaries and serious games.

Continuer la lecture de The Discovery of the German Transmedia Scene: Things Are Changing

La chronique du Pitch, édition Sunny Side

En ce lundi 22 juin, fraîchement débarquées au Sunny Side of the Doc, nous nous sommes ruées à la première session de pitch professionnelle.

Après nous être essayées à l’exercice pendant l’année, quoi de plus logique que d’aller voir comment cela se passe réellement ?

Cette première session de pitch avait pour thème « Global Issues ». Les projets présentés, vous l’aurez compris, tournent autour de sujets « coup de poing », qui prouvent que notre monde est à un tournant décisif. Cette couleur internationale donne tout son sens à la punchline de cette édition : Sunny Side Goes Wild.

Après un début hésitant et placé sous le signe du stress, la dynamique du pitch a su exercer sa fascination. Les spectateurs découvraient les 6 projets en compétition sous la forme d’un pitch de 7 minutes, trailers inclus, soumis aux impressions d’un panel de diffuseurs du monde entier. Un enjeu de taille pour ces « performers » de la parole.

Continuer la lecture de La chronique du Pitch, édition Sunny Side