La chronique du Pitch, édition Sunny Side

En ce lundi 22 juin, fraîchement débarquées au Sunny Side of the Doc, nous nous sommes ruées à la première session de pitch professionnelle.

Après nous être essayées à l’exercice pendant l’année, quoi de plus logique que d’aller voir comment cela se passe réellement ?

Cette première session de pitch avait pour thème « Global Issues ». Les projets présentés, vous l’aurez compris, tournent autour de sujets « coup de poing », qui prouvent que notre monde est à un tournant décisif. Cette couleur internationale donne tout son sens à la punchline de cette édition : Sunny Side Goes Wild.

Après un début hésitant et placé sous le signe du stress, la dynamique du pitch a su exercer sa fascination. Les spectateurs découvraient les 6 projets en compétition sous la forme d’un pitch de 7 minutes, trailers inclus, soumis aux impressions d’un panel de diffuseurs du monde entier. Un enjeu de taille pour ces « performers » de la parole.

Il faut dire que le pitch est un exercice difficile qui demande une certaine aisance à l’oral, et qui plus est en anglais. Les porteurs de projets ont tous relevé le défi à leur manière. Tandis que le « pitcheur » de There Will Be Water, Ulrik Gutkin, se reposait beaucoup sur ses notes et son très remarqué trailer, l’Allemande Antje Boehmert a privilégié une approche plus spontanée et directe pour son projet Ebola : Death in a Village. Contrairement à ce à quoi on s’attendait, l’accent était mis sur le projet plus que sur la présentation en elle-même d’où des prises de parole timides et globalement peu maîtrisées.

Il n’en reste pas moins que les projets ont été défendus avec passion et ont suscité le vif intérêt des diffuseurs présents. Le documentaire portant sur le procès imminent des leaders du parti grec jugé fasciste du Golden Dawn est celui qui a soulevé le plus de réactions et de contestations. Pas un mot de plus sur ce projet qui nous l’espérons aboutira.

Quant aux autres projets, voici un petit résumé :

  1. There Will Be Waterpar Sébastien Haguenauer et Ulrik Gutkin

Ce projet se propose de nous raconter l’histoire et la lutte d’un professeur, qui pense avoir trouvé une solution au plus gros problème de notre monde : le manque d’eau potable qui nous guette d’ici quelques décennies.

  1. For A Few Degrees Lesspar Alexandre Soullier (Bonne Pioche Television)

Ce documentaire s’intéresse, à travers la figure charismatique de Jeffrey Sachs, aux solutions qui peuvent être trouvées quant à la « décarbonisation » de la planète. Les enjeux que cela représente seront évoqués notamment lors d’une conférence des Nations Unies en décembre prochain à Paris.

  1. The Golden Dawn Casepar Christian Falck and Havard Bustnes (Faction Film)

Il s’agit là de parler, au travers de trois femmes, du parti nationaliste grec, considéré comme fasciste. Certains de ses membres actifs sont en effet en prison, et un procès du parti est imminent.

  1. Russia, the Empire Strikes Backpar Jean-Michel Carré (Les grains de sables)

Ce projet a l’ambition de nous introduire à la politique de Vladimir Poutine, tant intérieure qu’extérieure, et à toutes les interrogations qu’elle soulève, les peurs qu’elle suscite.

  1. Ebola : Death in a Villagepar Antje Boehmert (Docdays Productions Gmbh)

Ce film propose de nous montrer le Liberia « post-Ebola ». L’intérêt est de voir comment les gens ont combattu Ebola, et comment ils continuent à se battre pour se réintégrer, se reconstruire et continuer à vivre malgré le regard des autres (la crainte de la contagion étant toujours très présente) et les ravages de la maladie.

  1. Terror Studios, Inside the ISIS Propaganda Machinepar Diego Bunuel (Canal +)

Le projet a pour objectif de suivre trois jeunes djihadistes, et à travers eux nous donner à voir comment DAESH se sert de nos images occidentales pour faire sa propagande et se répandre dans le monde entier, auprès du jeune public notamment.

M.C. Cianfarani & P. Di Vita

pitch session global issues
pitch session global issues