La cravate

La cravate – Etienne Chaillou & Mathias Théry

La cravate est un documentaire co-réalisé par Etienne Chaillou et Mathias Théry, précédemment auteurs et réalisateurs de La sociologue et l’ourson. Le duo se retrouve dans ce nouveau film autour de la question de l’engagement politique à l’extrême droite d’un jeune homme nommé Bastien Régnier. La politique du parti de Marine Le Pen n’est cependant pas le coeur du film, on se concentre davantage sur les ambitions et la passion d’un jeune qui veut se créer une place dans un milieu puissant. On est alors plongé dans une fable sur l’utilisation de cette jeunesse pleine d’énergie par le parti politique. 

Bastien est un jeune homme de vingt ans engagé depuis cinq ans au sein de l’ancien Front National. Il n’a jamais trouvé sa place dans le système scolaire français. Les professeurs ne le comprennent pas, selon lui. Il décroche son baccalauréat et s’engage pleinement dans les deux activités qui l’animent au plus profond de son être, le militantisme et le laser game. Au bureau du Front National d’Amiens, il assiste Eric Richermoz, pas beaucoup plus âgé que lui mais déjà bien plus installé. Bien sûr, Bastien souhaite aller plus loin, être reconnu, se voir confier des responsabilités mais la politique de dédiabolisation de l’ancien Front National ne peut accepter son passé sulfureux de skinhead. 

Le dispositif de ce film est peu habituel et il faut un certain temps d’adaptation. La voix d’Etienne Chaillou nous guide et nous raconte l’histoire de Bastien. On entend que très peu la voix des différents personnages qui apparaissent à l’écran. Les images illustrent seulement le propos du co-réalisateur. Ce dispositif donne l’impression d’être plongé dans un conte, on se sent un peu bousculé avec des emprunts aux codes de la fiction alors que nous nous trouvons bien face à un documentaire. 

Bastien est doublement impliqué dans le documentaire, il apparait bien sûr dans les images qui illustrent l’histoire contée par Etienne Chaillou et également dans des interviews face caméra dans lesquelles il est amené à commenter le texte dit par le co-réalisateur. Par ce procédé, il donne son accord ou non sur ce qui est dit de lui. Et quand son passé ressurgit, il hésite … Faut-il dire toute la vérité ? Il s’interroge. Il ne veut pas se cacher mais sait aussi qu’il n’a pas toujours agit de manière très respectable.