DOTS (Digital Optical Technological System) : stocker éternellement des données deviendrait-il possible ?

Dimanche 24 juin, Auditorium DAMSLab de la Cineteca di Bologna. 
 
Pour l’une de ses multiples conférences au prestigieux festival de Bologne, la FIAF Restauration Summer School décide de s’intéresser au DOTS (Digital Optical Technological System). D’abord introduit par le grand Vittorio Storaro, chef opérateur pour de nombreux films de Francis Coppola, Woody Allen ou encore Dario Argento, c’est Robert Hummel, président du Group 47 qui présenta au public ce projet audacieux. 

Continuer la lecture de DOTS (Digital Optical Technological System) : stocker éternellement des données deviendrait-il possible ?

[Sunny Side] France Télévision à l’heure de la Réforme de l’audiovisuelle.

C’est un Yves Jeannot guilleret qui introduit cette conférence très attendue par les producteurs de documentaires. Ce line-up de France Télévision se déroule dans un contexte de grands débats intenses sur l’avenir de l’audiovisuel public. La fameuse grande réforme est dans toutes les têtes et quelques éléments de réponse ont pu être apporté.

Delphine Ernotte, présidente du groupe France Télévisions en personne, est venue présenter la nouvelle politique de documentaires de France Télévision. Ainsi, le groupe se tourne désormais vers les nouveaux médias, de nouveaux formats et de nouveaux usages. Une opportunité, selon elle, de s’affranchir des contraintes du linéaire, d’innover et de toucher les personnes qui ne regardent pas la télévision traditionnelle. La présidente a appelé à faire cette révolution « ensemble » en s’adressant à la foule de producteurs présent dans la salle. Elle a voulu les rassurer en promettant que le budget à la création était « sanctuarisé ».

Continuer la lecture de [Sunny Side] France Télévision à l’heure de la Réforme de l’audiovisuelle.

[Sunny Side] Produire en Région

Ce mercredi 27 juin Olivier Montels directeur délégué de France 3, en charge du réseau régional de la chaîne et Patrice Shumacher directeurs des antennes et des programmes régionaux présentaient aux nombreux producteurs ancrées localement ou parisien la politique en matière de production prise par la chaîne.

Tout d’abord Olivier Montel a tenu à souligner la vitalité actuelle du documentaire régional. Sous toutes ses formes, à la fois avec France 3 mais aussi les chaînes locales privées, acteur essentiel du documentaire de création. Les Étoiles de la Scam ont souligné la qualité, l’exigence et la vitalité de cette production à petit budget. Une évolution importante pour ce type de production gagnant ses lettres de noblesse, malgré une exposition pour tous les publics peu importante. Sur les documentaires, France 3 Régions en produit près de 200-240 films par ans. Un chiffre imposant même si les projets sont peu financés et surtout en apport industriel.

L’appétit des producteurs présent dans la salle se faisait gros à l’heure de la « régionalisation » promise par la réforme du service public en cours. L’idée est de laisser plus de place sur la chaîne aux programmes locaux, ancrés dans son territoire. Raconter la France, car ces producteurs sont « mieux placer pour raconter la France d’aujourd’hui » celle des « 80% qui ne vivent pas à Paris ». Pourtant peu de réponse précise ont pu être apporté, faute d’une enveloppe budgétaire précise malgré l’exposition de quelques idées.

Continuer la lecture de [Sunny Side] Produire en Région

Un samouraï au Vatican : une coproduction internationale à l’honneur

Pour sa 29ème édition, le Sunny Side of the Doc met une fois de plus la coproduction internationale à l’honneur.

Cette première journée de festival se cloture en effet par la projection du documentaire franco-nippon-mexicain, « Un Samouraï au Vatican ».

Réalisé par Stéphane Bégoin, le film de 52’ retrace l’histoire presque inconnue d’Hasekura Tsunemaga.

Entre 1613 et 1620, ce samouraï et son compagnon de voyage, le moine Luis Sotelo, parcoururent continents et océans afin de négocier avec le roi d’Espagne l’ouverture d’une route commerciale.
Commandée par un puissant Shogun du pays, cette Mission Keicho  devait créer un chemin concurrent à celui de la Route des Indes.
Au cours de ce long voyage, Hasekura Tsunemage fût l’un des premiers samouraïs à se convertir au catholicisme, ce qui ne fut pas sans conséquences sur l’histoire de son pays …
Continuer la lecture de Un samouraï au Vatican : une coproduction internationale à l’honneur

Laëtitia Eïdo : « la mixité sur les écrans français est possible »

Entre une séance de pitch et une projection de documentaire, nous avons rencontré Laëtitia Eïdo, comédienne de la célèbre série Fauda, qui a fait l’ouverture de la 31e édition de ce Festival international des programmes audiovisuels.

Voir le précédent article sur la série Fauda ICI

Journalistes : Tout d’abord pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre rôle dans Fauda ?

Laëtitia : Je suis comédienne sur Paris et avant de me consacrer à ce métier, je faisais des études d’architecture.
Dans Fauda, je joue une médecin franco-palestinienne. C’est un rôle qui a été un peu calqué sur ma vie puisque que je suis franco-libanaise, et ça a donné cette dimension au personnage qui n’a pas un pied de chaque côté, mais qui refuse de prendre partie pour un camp ou pour l’autre, à moins d’y être forcé.
Continuer la lecture de Laëtitia Eïdo : « la mixité sur les écrans français est possible »

Stronger than a bullet

Stronger than a bullet est un film réalisé par Maryam Ebrahimi en 2017 et coproduit par la France, la Suède et le Qatar.

Il retrace le parcours de Saied Sadeghi, photographe durant la guerre Iran-Irak qui a durée de 1980 à 1988.

Le photographe de guerre nous raconte les batailles auxquelles il a assisté : l’opération fav, kheiban et bien d’autres.

La réalisatrice fait revenir Saied sur les lieux des combats tandis qu’il se remémore les atrocités qu’il a vécues, la propagande de l’ayatollah Khomeiny (à laquelle il a participé, en photographiant ce que la République Islamique d’Iran appelait « la guerre sainte »), les soldats qu’il a rencontrés ou les victoires et les désillusions de l’armée iranienne.
Continuer la lecture de Stronger than a bullet

VR: La Camera Insabbiata (Laurie Anderson, Hsin-Chien Huang, 2017)

Depuis le début de sa carrière, l’avant-gardiste multimédia Laurie Anderson mise principalement sur la recherche et l’expérimentation de nouvelles formes d’expression audiovisuelle. À l’âge de 70 ans, avec l’aide de son collaborateur Hsin-Chien Huang, elle se lance dans la réalité virtuelle et propose une des expériences les plus réussies du domaine.
Continuer la lecture de VR: La Camera Insabbiata (Laurie Anderson, Hsin-Chien Huang, 2017)

Piripkura, l’héritage amazonien

Le film se termine, de tonitruants applaudissements retentissent, Piripkura semble avoir fait l’unanimité. C’est un pari audacieux qu’ont mis en image les trois réalisateurs, Mariana Oliva, Renata Terra, et Bruno Jorge : retrouver Pakuy et Tamadua, deux des trois derniers survivants de la tribu des Piripkura dans la forêt amazonienne au Brésil.
Continuer la lecture de Piripkura, l’héritage amazonien

Hackathon : 48h non stop

48 heures. C’est la durée qui a été donnée aux participants du Hackaton pour créer, réaliser et produire un programme original cours (3 à 5 minutes) en réalité virtuelle (VR).

A l’initiative de l’évènement Smart FIPA, Story code, une association dont le but est de promouvoir les nouvelles écritures. Dominique Remy, présidente de l’association rappelle les missions de Storycode : observer les changements et innovations dans le milieu audiovisuel et accompagner ces changements par le biais de rencontres telles que des conférences ou des hackathons par exemple.
Continuer la lecture de Hackathon : 48h non stop

inasup