Paul Tyler’s Workshop

Paul Tyler’s workshop

Mardi vous avez peut-être remarqué à l’entrée du Sunny Lab, une étrange table couverte de Lego et à coté d’elle Paul Tyler. Non Monsieur Tyler n’était pas là pour distraire vos enfants pendant vos 30 rendez-vous quotidiens ou alors que vous pitchiez votre prochain chef-d’œuvre. Paul Tyler était là pour nous apprendre un nouvel outil de travail collaboratif permettant de gagner en efficacité. Après avoir travaillé pour la BBC pendant 12 ans, Paul Tyler s’est finalement installé à Copenhague et a fondé son entreprise de conseil « Handling Ideas ». Son site internet regorge de recommandations émanant de la BBC, d’ITV, d’Arte, du « Nordisk Film and TV Fund », pour n’en citer que quelques uns. (site internet de Handling Ideas : http://www.paultyler.dk/handling_ideas/)

Mais quel est le secret de Paul Tyler ?

Paul Tyler lors de ces sessions vous propose de sortir vos idées de votre boite crânienne afin de mieux les visualiser et d’en faire un vrai mapping. Pour chacun des éléments de votre projet il vous faudra choisir une pièce de Lego la représentant et la poser au centre de la table. Le choix et le placement de cette pièce n’est pas anodin et il permettra à vous et à vos collaborateurs de mieux se souvenir de votre définition de cet élément en la visualisant. Votre équipe travaillera donc sur une base commune et moins sujette à la réinterprétation de chacun, diminuant ainsi le risque de malentendus et augmentant l’efficacité de votre travail collaboratif. Si deux jours plus tard votre définition de cet élément change légèrement il vous sera facile d’en discuter avec votre équipe en se référant aux bases qui ont été clairement posées auparavant.

Cette construction permet également de visualiser plus clairement les rapports entre les éléments de votre projet. Vos protagonistes, votre public, votre message sont ici mis sur la table et leurs liens deviennent plus faciles à appréhender pour l’ensemble de votre équipe. Cette méthode présente un autre avantage non négligeable celui de prendre de la distance vis-à-vis de ses idées. Vos idées ne sont plus uniquement à l’intérieur de vous-même ce qui vous donne un certain recul. Ainsi les remarques et éventuelles critiques énoncées sont reportées sur la construction en face de vous et prennent immédiatement un aspect moins personnel vous rendant plus ouvert aux commentaires extérieurs et donc plus créatif.

Pour vous donner un aperçu de cette méthode voici un extrait de la séance 4 autour du projet transmedia Quipu de la réalisatrice Rosemarie Lerner et du producteur Sebastian Melo de la société de production Chaka Studio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *