Piripkura, l’héritage amazonien

Le film se termine, de tonitruants applaudissements retentissent, Piripkura semble avoir fait l’unanimité. C’est un pari audacieux qu’ont mis en image les trois réalisateurs, Mariana Oliva, Renata Terra, et Bruno Jorge : retrouver Pakuy et Tamadua, deux des trois derniers survivants de la tribu des Piripkura dans la forêt amazonienne au Brésil.

Piripkura, film à l’histoire incroyable questionne la place des hommes dans la société et le droit à chacun de vivre comme il l’entend. L’acculturation, le partage, et l’humanité sont les maîtres mots de cette aventure. Les réalisateurs filment avec justesse et beauté ce long trajet vers « l’autre ». Entre respect et fascination, le film illustre le choc des civilisations qui parviennent à se rencontrer malgré les âges et l’Histoire.

C’est de plus le bon prétexte pour nous proposer des images toutes plus belles les uns que les autres, mettant en valeur la biodiversité amazonienne, sa beauté, sa densité, mais aussi ses dangers. C’est peut-être la disparition qui est le thème principal de cette oeuvre. La disparition d’un peuple, d’un environnement, et celle d’un monde.

Ecologique, humanitaire, politique, Piripkura offre de nombreuses lectures. C’est donc un pari gagné, et un film réussi. Un grand bravo à cette expérience immersive au coeur d’une Amazonie plus impressionnante que jamais.

Sarah KERE, Anne AVRIN, Philippe MOROZOV