Archives par mot-clé : homepage

Entre documentaire et comédie musicale : Les Petits Maitres du Grand Hôtel

 

 

« Nous dans la cuisine,
On a l’oreille fine,
Tournedos Ro-rossini,
Si ça sent le roussi-i-i ».

Au FIPA Doc, un cinéaste réussit l’exploit de faire chantonner les centaines de spectateurs de la Gare du Midi avec un filet de boeuf surmonté d’une tranche de foie gras.

Les Petits Maitres du Grand Hôtel, de Jacques Deschamps, relève le pari d’un film à la croisée du documentaire et de la comédie musicale. Pendant un an, le réalisateur a suivi les étudiants et apprentis de l’école hôtelière de Grenoble. C’est au sein de l’Hôtel Lesdiguères que nous découvrons les longues journées où s’alterne la chorégraphie de la cuisine, du service et du ménage. Chorégraphe, au sens originel, Jacques Deschamps, fait danser et chanter ces jeunes qui livrent aux spectateurs ravis une harmonie de travail et de spectacle. 

Continuer la lecture de Entre documentaire et comédie musicale : Les Petits Maitres du Grand Hôtel

L’élégante disgrâce

La disgrâce est un moyen-métrage documentaire écrit et réalisé par Didier Cros. Ce film dresse le portrait de cinq hommes et femmes dont le visage a été déformé par une maladie ou un accident. Par un subtil jeu de miroirs, les protagonistes de ce film font face aux spectateurs, mais aussi à eux-mêmes. Le réalisateur, que l’on aperçoit en arrière-plan du miroir, pose pour les spectateurs les questions qui les taraudent.  Continuer la lecture de L’élégante disgrâce

Les Arcs Film Festival : Rencontre avec Xavier Beauvois

Après trois jours formidables aux Arcs film festival, nous avons pu rencontrer à l’hôtel des Cîmes le réalisateur Xavier Beauvois pour un échange riche, honnête et inspirant. Armé d’une bouteille de jus d’orange et d’un paquet de cigarettes, il a déroulé devant nous avec générosité ses motivations, ses projets et quelques anecdotes.

Continuer la lecture de Les Arcs Film Festival : Rencontre avec Xavier Beauvois

DOTS (Digital Optical Technological System) : stocker éternellement des données deviendrait-il possible ?

Dimanche 24 juin, Auditorium DAMSLab de la Cineteca di Bologna. 
 
Pour l’une de ses multiples conférences au prestigieux festival de Bologne, la FIAF Restauration Summer School décide de s’intéresser au DOTS (Digital Optical Technological System). D’abord introduit par le grand Vittorio Storaro, chef opérateur pour de nombreux films de Francis Coppola, Woody Allen ou encore Dario Argento, c’est Robert Hummel, président du Group 47 qui présenta au public ce projet audacieux. 

Continuer la lecture de DOTS (Digital Optical Technological System) : stocker éternellement des données deviendrait-il possible ?

Laëtitia Eïdo : « la mixité sur les écrans français est possible »

Entre une séance de pitch et une projection de documentaire, nous avons rencontré Laëtitia Eïdo, comédienne de la célèbre série Fauda, qui a fait l’ouverture de la 31e édition de ce Festival international des programmes audiovisuels.

Voir le précédent article sur la série Fauda ICI

Journalistes : Tout d’abord pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre rôle dans Fauda ?

Laëtitia : Je suis comédienne sur Paris et avant de me consacrer à ce métier, je faisais des études d’architecture.
Dans Fauda, je joue une médecin franco-palestinienne. C’est un rôle qui a été un peu calqué sur ma vie puisque que je suis franco-libanaise, et ça a donné cette dimension au personnage qui n’a pas un pied de chaque côté, mais qui refuse de prendre partie pour un camp ou pour l’autre, à moins d’y être forcé.
Continuer la lecture de Laëtitia Eïdo : « la mixité sur les écrans français est possible »

Over The Limits ou l’exigence du haut-niveau.

                 Dans le cadre du Festival International des Programmes Audiovisuels, le FIPA, il était présenté le deuxième film de la sélection documentaire internationale Over The Limit. Ce film retrace la préparation de la gymnaste rythmique Russe Margarita Mamun pour les Jeux Olympiques 2016 de Rio.

              C’est une plongée dans un monde de strass et paillettes que nous propose la réalisatrice Marta Prus. Dans le monde de la gymnastique rythmique, derrière la compétition et la beauté des routines se cachent une réalité terrible. Le sport de haut-niveau ne pardonne aucune erreur, surtout dans l’équipe olympique Russe.

           C’est en suivant la préparation pour les Jeux Olympiques de Margarita Mamun dit « Rita » que l’on découvre l’exigence du haut-niveau. Aucun écart, aucune erreur n’est pardonné même si l’on se trouve au sommet des classements mondiaux. Deux coachs avec des caractères et des méthodes d’entraînements différentes tournent autour du personnage principal. Amina Zaripova, que l’on devine exigeante mais compréhensible cherchant la complicité avec l’athlète et Irina Viner, froide et implacable, à la recherche de la moindre perfection et sans-merci. Deux antagonistes, une méchante et une gentille conseillant Rita vers le même objectif : une médaille Olympique. Le Graal de tous les athlètes. Mais à quel prix ?

Continuer la lecture de Over The Limits ou l’exigence du haut-niveau.

Fauda, la série explosive

Suite à une cérémonie d’ouverture ponctuée par de nombreux applaudissements, le public du FIPA 2018 a eu l’occasion de découvrir le premier épisode de la seconde saison de Fauda, une série qui prend place au cœur du conflit Israelo-Palestinien.

Dans le cadre du Focus Israël du festival, les organisateurs ont décidé de lancer la semaine par cette série dont la première saison fut très encourageante.

La série fut présentée par son créateur et acteur Lior Raz, la productrice L.Benasuly et deux des acteurs récurrents, Tomer Kapon et la franco libanaise Laetitia Eïdo.
Continuer la lecture de Fauda, la série explosive

A la recherche de Douglas Sirk

De nombreux thèmes ont été programmés par la machine à voyager dans le temps installée à Bologne, parmi lesquels « A la recherche de la couleur : Kinemacolor et Technicolor », qui m’a permis de découvrir davantage du cinéma de Douglas Sirk avec la projection de trois de ses célèbres mélodrames : Magnificent obsession (Le Secret magnifique, 1954), Written on the wind (Ecrit sur du vent, 1956) et All that Heaven Allows (Tout ce que le ciel permet, 1955), chacun avec Rock Hudson parmi les acteurs principaux.

Continuer la lecture de A la recherche de Douglas Sirk